CERMIM
37 chemin Central, C.P.2280
Havre-aux-Maisons (Îles-de-la-Madeleine)
Québec, Canada, G4T 5P4
Téléphone : 418-969-2100 poste 347
Courriel : info@cermim.ca

Suivez-nous

 

Nos principales réalisations

Page en cours d’élaboration…

Le CERMIM désire construire sur la base des enjeux propres aux milieux insulaires et maritimes afin que ceux-ci ne soient plus seulement abordés de façon réactive, mais proactive. Voilà le leitmotiv de notre équipe lorsqu’il s’agit de mener ou accompagner un projet.

Nos principales réalisations

Voici une survol des principaux projets et mandats menés par notre équipe. Vous pourrez bientôt accéder aux fiches de projet pour une information détaillée.  

BV – Béton Vert (en cours)

Cette initiative du CERMIM vise la valorisation des sédiments de dragage dans différentes filières de génie civil, ainsi que valorisation des résidus issus des usines de transformation de produits marins. C’est dans le but de répondre à ces deux problématiques exacerbées par le contexte insulaire des IDLM que le CERMIM a élaboré ce « programme » au sein duquel se développent différents projets. Six d’entre eux sont en cours de planification pour l’année 2020-2021. Élaboré selon un échéancier de trois ans (2019 à 2022), Béton Vert est appuyé par Développement économique Canada,  le ministère de l’Économie et de l’Innovation ainsi que plusieurs partenaires industriels et universitaires.

 

BV1 – Le Lab-Usine (projet en cours)

Infrastructure de recherche élaborée en lien avec le projet global Béton Vert, le Lab-Usine permettra au CERMIM d’effectuer des analyses cruciales au développement de différentes filières de valorisation des matières résiduelles (ex. : verre, plastique, etc.) dans une perspective d’économie circulaire, dans un contexte de région éloignée. La construction, l’installation des équipements la mise en opération sont prévu pour 2020-2021.

BV3 – Sélection d’une technologie de conditionnement des résidus de crabe et de homard adaptée au contexte insulaire

L’un des objectifs de Béton Vert est de déterminer un système de conditionnement territorial permettant de valoriser la totalité des résidus marins générés par les trois usines de transformation de l’archipel madelinot. L’identification d’un équipement de séchage et la planification liée son acquisition représentent une étape cruciale. L’ensemble des démarches préalables liées à la sélection de cet équipement ayant été réalisé au cours de la première phase  (2019-2020), le présent projet constitue l’étape finale devant mener à une recommandation (été 2020) afin de permettre l’acquisition et l’implantation d’un système territorial.

 

 

Autres projets à venir